Ça y est, les enfants ont fait leur rentrée la semaine dernière. Pour les parents, c’est une petite montée de stress, avec d’une part l’inquiétude pour le bien-être de nos progénitures et d’autre part la course aux fournitures scolaires. 

Ce stress retombé et les vacances étant déjà un lointain souvenir, nous nous retrouvons penauds devant nos ordinateurs, à compter les semaines jusqu’aux prochaines vacances. 

Nous peinons à retrouver le rythme et observons les jours se raccourcir comme pour nous rappeler que l’hiver va vite arriver et que la cigale doit se remettre à travailler après avoir chanté tout l’été…

Alors comment sortir de ce coup de blues de la rentrée et repartir du bon pied ? Voici trois étapes toutes simples, mais efficaces à tester ce mois-ci. 

  1. Se déculpabiliser : il n’est pas anormal de se sentir démotivé, voire déprimé en cette période. La plupart d’entre nous faisons le deuil de nos vacances et préférerions avoir plus de temps libre pour pouvoir faire ce qui nous plait, tout le temps. Alors inutile de vous autoflageller en vous traitant de fainéant, vous ne l’êtes pas, vous êtes juste humain.

  2. Se réorganiser : Réorganiser nos agendas pour justement prévoir les temps de travail, mais surtout les temps de pause et de loisirs dans nos emplois du temps. N’oubliez pas la loi de Parkinson* : Nous effectuons un travail dans le temps que nous lui avons dédié. Si nous prévoyons deux jours ou deux heures pour faire une tâche, nous mettrons le temps imparti. Alors fixez vous des périodes de travail plus courtes et ambitieuses, afin de dégager du temps pour vous.
    La rentrée est une période propice pour instaurer de nouvelles routines.
    Vous voulez être plus en forme ? Prévoyez des créneaux pour faire de l’exercice.
    Vous voulez être plus efficace ? Commencez la méditation pour retrouver votre focus et concentration.

  3. Se réinventer : Pour retrouver le dynamisme et l’enthousiasme, rien de tel que de bousculer sa routine en sortant de sa zone de confort. Et quel est le moyen de sortir de sa zone de confort ? Vous l’avez deviné ! C’est d’apprendre quelque chose de nouveau. Cela peut se faire dans, ou bien en dehors, du travail.
    Peut-être que votre entreprise propose régulièrement des formations auxquelles vous pourriez avoir accès ?
    Peut-être avez-vous toujours rêvé d’apprendre à jouer d’un instrument ou de parler une nouvelle langue ?
    Tout apprentissage, dans le domaine professionnel ou personnel est bon pour votre santé mentale. Alors pour une rentrée sur les chapeaux de roue, trouvez-vous une nouvelle compétence à ajouter à votre arc. Et n’oubliez pas de l’insérer dans votre calendrier 😉

Je vous souhaite une excellente rentrée, sous le signe du dynamisme et du renouveau.

Je reste à votre disposition si vous avez des questions, besoin petit coup de pouce (ou coup de pied aux fesses lol) ou bien tout simplement faire un point sur votre carrière.

A bientôt,
Birgit

*La loi de Parkinson pose que tout travail au sein d’une administration augmente jusqu’à occuper entièrement le temps qui lui est affecté. Elle concerne en particulier la multiplication inéluctable des bureaucrates, et a d’abord été publiée par Cyril Northcote Parkinson le 19 novembre 1955, dans un article publié dans la revue The Economist, et reprise ensuite avec neuf autres articles du même auteur dans un ouvrage intitulé Parkinson’s Law And Other Studies In Administration aux éditions The Riverside Press, en 1957. Cet ouvrage a été traduit en français par J. Villehouverte en 1958, sous le titre 1=2, ou les Principes de Mr. Parkinson. Source : Wikipedia.