Si nous devions comparer le leadership au marketing, le leadership serait une stratégie de “pull marketing” tandis que le management serait la stratégie “push” . 

En leadership on attire et on influence, on donne envie, les gens choisissent de nous suivre. La conversation s’adapte à l’audience. 

Tandis qu’en management, on va diriger la conversation, imposer des objectifs et matraquer l’audience avec notre message. Avec la répétition, il finit par être compris et mémorisé. 

Quel camp préférez-vous ? Celui du leader ou du manager ? Si votre préférence va plutôt vers le leader, voici trois clés pour bien communiquer en tant que leader : 

  1. Communiquer une vision

Le leader, pour inspirer les autres à le suivre, doit lui-même savoir où il va. 

Il n’a pas forcément créé sa vision dans son coin, il peut s’être appuyé sur son équipe pour la co-créer. C’est d’ailleurs souvent préférable de procéder de cette façon, afin que l’équipe soit vraiment engagée. 

Le leader doit ensuite être capable de communiquer cette vision de façon claire. Ce qui m’amène au deuxième point :  

  1. Simplifier le jargon

Quand on a fait de longues études et que l’on a beaucoup d’expérience dans un domaine précis, il arrive très souvent d’utiliser un jargon savant. On a, malgré nous, la fâcheuse tendance à tout complexifier. 

Pourtant, ce qui se conçoit clairement s’énonce clairement. Avez-vous remarqué que les marques qui ont le plus grand succès ont les messages les plus simples ? 

Just do it
Parce que vous le valez bien
Think different
Le vrai goût des bonnes choses

Je pense que vous avez sans doute reconnu les marques derrière ces slogans. Le point que je veux faire ici, c’est qu’il ne faut pas avoir peur de simplifier. Les missions d’entreprise de dix phrases compliquées ne se retiennent pas. Et les employés ne s’y reconnaissent pas. 

Alors, si vous voulez que les gens vous suivent, vous devez pouvoir expliquer votre vision en une phrase simple. Allez-vous relever le challenge ? Si vous voulez m’envoyer votre phrase en commentaire ou en privé, je serai ravie de vous faire un retour. 

  1. Inspirer confiance

Après avoir réussi à communiquer une vision de façon claire et simple, vous allez devoir inspirer confiance. Et pour cela, j’ai une équation à vous partager, c’est l’équation de la confiance : 

Confiance = crédibilité + fiabilité + intimité / orientation personnelle

Donc la confiance est égale à la crédibilité, plus la fiabilité, plus intimité. Ces trois derniers atouts étant divisés par l’orientation personnelle. 

En d’autres termes, vous devez être crédible (avoir les qualifications requises avant de faire votre première opération du cerveau par exemple) , être fiable (faire ce que vous avez promis de faire), et les gens doivent vous connaître (même si c’est de façon indirecte, on fera par exemple confiance aux recommandations d’un tiers). Par contre, ces atouts sont divisés par l’orientation personnelle : qu’est-ce que cela signifie ? 

Cela signifie que si vous ne faites ces choses que pour votre bénéfice personnel, les gens ne pourront pas vous faire confiance. Par exemple, une personne qui va s’attribuer tout le mérite d’un travail d’équipe ou bien vouloir faire grossir son département pour avoir plus de pouvoir, ne va pas inspirer confiance, même si elle est crédible, fiable et qu’on la connaît personnellement. 

Enfin, pour conclure, je voulais spécifier que nous n’avons pas besoin de titre pour être un leader. Vous pouvez très bien ne pas avoir le poste, mais assumer ce rôle au sein de votre domaine. Si quelque chose doit changer au sein de votre entreprise, vous pouvez tout à fait prendre le lead pour démarrer ce changement. Vous pouvez créer une vision, la communiquer de façon claire, et rallier les personnes autour de cette cause. 

Si vous ne voulez pas avancer seul, j’offre une séance de coaching découverte de 30 minutes.

Si vous voulez en bénéficier, contactez-moi sur birgit@walsh-coaching.com

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous revoir bientôt !

Birgit